loi Pinel 2019 : nouveautés et changements

Depuis la mise en place de ce dispositif de défiscalisation immobiliere en 2014 par la ministre du logement à ce moment là, madame Sylvia Pinel, la loi Pinel s'est vu légèrement modifiée chaque année afin de mieux répondre aux attentes des investisseurs tout en remplissant les objectifs de l'État.

sylvia Pinel ministre du logement
Sylvia Pinel

La loi Pinel 2019 s'est vu modifiée principalement concernant les zones éligibles qui sont maintenant moins nombreuses et recentrées autour des grandes agglomérations et villes principales de France (là où la demande locative est la plus forte car ce sont là où les bassins d'emplois se trouvent).
En contrepartie, le gouvernement a choisi de mettre l'accent sur la rénovation de certains centre-ville afin de proposer à la location des logements anciens, actuellement inhabité et pourtant très bien placés.

Les objectifs de la loi Pinel

Si la réduction d'impôt proposée par le gouvernement et le ministère du logement est très intéressante pour les investisseurs contribuables, elle n'est proposé "pour rien" par l'État.
La conterpartie est indirecte mais réelle : c'est de stimuler la construction de logements locatifs dans les zones tendues de France. Une zone tendue est une ville ou commune dont l'offre locative est trop faible par rapport à la demande, créant ainsi une tension locative avec trop peu d'appartements à louer.

Ce mécanisme profite évidemment aux promoteurs immobiliers pour qui il est plus facile de vendre les logements construits dans ces zones car la demande de défiscalisation par les français les plus aisés est grande et le dispositif Pinel permet jusqu'à 21% d'abattement fiscal, ce que peu d'autres niches fiscales sont en mesure de permettre.